WWW.GRECOMANIA.NET

La passion de la Grèce - Le site francophone le plus complet sur la Grèce

 

Aitoliko

 

(c) www.grecomania.net

 

Evaluation : *

Remarque : Gorge classique et pont pas exceptionnel.

 

Les gorges d'Aitoliko (route de Missolonghi à Agrinion) offrent un itinéraire très pittoresque, franchissant d'abord un défilé abrupt de 4 km de long, continuant ensuite entre les lacs de Lisimakhia et de Trikhoni.

Aitoliko c’est aussi une curieuse bourgade aux maisons à fleur d'eau, construite au Moyen Age sur un îlot de la lagune. Elle est reliée à la terre ferme par un pont en pierre à plusieurs arches.

Gardant toujours sa noble beauté et la dignité, Mme Vasiliki, épouse d'Ali Pacha, mourut de la dysenterie à Aitoliko où elle fut enterrée. Sa tombe est située dans l'enceinte de l’église des grands généraux de brigade d'Aitolikos. La mention suivante est écrite à côté de la tombe : "Tombe de Kyra-Vasiliki 1789-1834". "Dame-Vasiliki Kitzou est morte de dysenterie, âgée de 45 ans, a reçu (sic) les Mystères Immaculés de la Sainte Assomption et avec la permission du commissaire d'Agios Akarnanias et du vicaire des Brigades, elle a été enterrée selon l'usage ordre ecclésiastique dans l'église des généraux de brigade."

 

La lagune d'Aitolikos, située autour de l'îlot, a été formée par une explosion sismique et a une profondeur atteignant 28 mètres. Elle possède de l'eau douce mais n'a pas la capacité de renouveler ses eaux en raison de sa structure géologique. Il en résulte du sulfure d'hydrogène. Il y a quelques décennies, il était prévu de transformer la lagune en lac d'eau douce pour alimenter la plaine avec la construction d’un tunnel transportant de l'eau douce vers la lagune depuis Lysimachia. Avec l’arrivée de ces eaux, un problème d’eutrophisation s'est progressivement développé. L'eau douce ayant une densité plus faible que l'eau salée, elles ont créé une couche au-dessus des eaux salées et les ont submergées, empêchant l'oxygène d’atteindre ces dernières. La dégradation de la matière organique de l'eau salée était désormais anaérobie, et donc produit du dioxyde de carbone et du sulfure d'hydrogène, sous forme de gaz, qui s’est dirigé vers surface et rejeté dans l'atmosphère. En 1998, les émissions de sulfure d'hydrogène étaient si importantes qu'il a été pompé à la surface. La situation était suffocante. Un grand nombre de poissons sont morts de suffocation. Son traitement devait être drastique, immédiat et à long terme. Deux mesures principales ont été prises. Ils ont procédé à l'ouverture d'une arche supplémentaire dans les ponts ouest et est d'Aitoliko afin que l'eau salée de la section de Messolonghi puisse pénétrer dans la section d'Aitoliko et une partie du remblai d'Aitoliko à Messolonghi a été retirée.

Le sulfure d'hydrogène des lagons est principalement rejeté et diffusé dans l'atmosphère pendant les périodes de temps violent. En tant que gaz toxique, le sulfure d'hydrogène peut entraîner de nombreuses complications et problèmes de santé. La paralysie musculaire indicative en fait partie. Le seul indice d'exposition à ce gaz toxique est l'incapacité à le sentir même si son odeur est forte. La seule solution est de s'éloigner des zones infectées.